Université Intégrale

Nouvelles Valeurs, nouvelles richesses, nouvelles mesures, nouvelles monnaies

 
Date
20 et 21 septembre 2011
 
Lieu
Forum 104
104 rue de Vaugirard, 75006 Paris
Métro Montparnasse, Duroc ou St Placide

 

Alors que nos économies et sociétés sont en pleine transformation et connaissent des ruptures majeures, que les voies de réinvention nous obligent à puiser dans nos inspirations les plus globales (sociales, économiques, écologiques, culturelles, artistiques, spirituelles…), nos indicateurs de richesse principalement dominés par le Produit Intérieur Brut ne semblent pas évoluer et restent figés sur des schémas passés.

« Le PIB traduit une analyse de la réalité à travers un prisme particulier, exclusivement quantitatif, économique et dénué de considérations qualitative ou citoyenne, comme le niveau de santé, d'éducation ou d'engagement associatif, le degré de violence, l'intensité des inégalités socio-économiques ou encore la qualité de la pratique démocratique. » Patrick Viveret (webmagazine, 4 nov 2008)

Comment expliquer cette situation ? Comment se caractérisent les évolutions sociétales et comment impactent-elles dans notre rapport à la richesse ? Que voulons-nous faire de nos sociétés, sur quelles valeurs construire et quelles richesses comptent véritablement ? Souhaitons-nous rester sur des aspirations matérialistes de nos sociétés ou, au contraire, prendre en considération les notions de bien-être, remédier aux inégalités sociales, donner plus de valeur à l’immatériel (création, design, conception…) et prendre en compte les incidences environnementales des activités humaines pour ne citer que celles-là ?

En 2008, soit six ans après la parution du Rapport Viveret « Reconsidérer la richesse », le Président de la République Française sollicite des experts français et internationaux qui donneront naissance au « Rapport Stiglitz » sur la mesure des performances économiques et du progrès social. Cette démarche n’est pas uniquement française puisqu’au niveau international d’autres indicateurs sont développés comme l’indice du développement humain (Rapport mondial sur le développement humain, 1990), l’indice du bien-être économique développé par Osberg et Sharpe ou plus récemment le Bonheur Intérieur Brut déployé au Bhoutan. Les expériences en matière de nouveaux indicateurs de mesures, de création de monnaies, que cela soit dans des communautés présentielles ou numériques, des territoires ou des réseaux foisonnent.

Aujourd’hui, les sources d’inspiration et de réflexion sur ce sujet dépassent largement la seule perspective économique et sont portées par philosophes et sociologues. Mais alors comment expliquer que les questions d’indicateurs de richesses et de mesures économiques et sociales fassent l’objet de rapport mais ne soient pas prise en compte ? Comment valoriser les expériences foisonnantes, accélérer cette transition et à présent changer d’échelle ?

___________________________________________________________________

Le Panorama des Monnaies Complémentaires et Sociales sera exposé pendant ces deux jours par Fokus 21. Fokus 21 est un « circuit-court » de l’image qui produit, réalise et diffuse des outils photos et vidéos pour provoquer le débat public sur les enjeux du 21ème siècle. Cette association a été créée en 2005 par Sandra Blondel et Pascal Hennequin. www.fokus21.org

Marc Tirel ponctuera régulièrement les sessions par des animations collaboratives visant à recueillir les questions, opinions etc… tant de l’auditoire que des participants.

Téléchargez le programme

Cette journée a été conçue par Carine Dartiguepeyrou, présidente du Club de Budapest - France, Bénédicte Fumey et Michel Nguyen The, membres du comité exécutif du Club de Budapest.