Soirée des Amis

Les peuples premiers

 
Date
4 juin 2012
 
Horaires
19h30 - 22h00 (accueil dès 19h00)
 
Lieu
Forum 104
104 rue de Vaugirard, 75006 Paris
Métro Montparnasse, Duroc ou St Placide
 
Participation
10 €

A la suite de la journée  « les voies de la résilience »

Le Club de Budapest France souhaite poursuivre la réflexion sur la crise de civilisation que nos sociétés occidentales connaissent  et ouvrir la discussion vers d’autres voies de résilience.

Comment  conserver,  transférer et apprendre  les connaissances,  savoir-faire et philosophies  de  vie  ancestrales ? 

Comment fertiliser  nos  propres visions  et savoirs ?

Comment  insuffler  un vent  nouveau pour nourrir notre monde  en mutation ?

Alors que nos modes de vie - organisations économiques, sociales et politiques - ne paraissent plus adaptés pour faire face aux défis de notre millénaire et aux trois crises communément associées (écologique, financière et sociale), d’autres modèles culturels existent et ont traversé la nuit des temps ; les peuples autochtones sont les illustrations concrètes de la résilience de leur culture mise à mal par les propres démesures des modes de gouvernance des pays développés. Ils savent cultiver la vision d’un monde plus harmonieux, plus collectif, plus en accord avec une nature respectée ; une conception d’un monde dont l’homme blanc se met aujourd’hui à rêver….

Cette soirée s’orchestrera autour d’exposés, d’extraits de films et d’intermède conté et musical avec nos quatre intervenants :

Lorenza Garcia: chanteuse, musicienne et peintre , elle vit entre Paris et le  territoire Dineh en Arizona, « le Peuple » communément appelé Navajo.

Elle est initiée depuis quinze ans à leur tradition et aux cérémonies de guérison et nous parlera aussi de ses séjours chez les Dineh, de leurs conditions de vie difficiles, des voyages qu’elle organise avec

des jeunes français (Association Navajo-France), et du film qu’elle prépare, à la rencontre d’une autre approche de la réalité.

Elle nous racontera en chanson « l’indien en voie de disparition » et nous fera pénétrer dans l’histoire d’un peuple qui préserve, au fond de lui-même, une idée du monde...  d’un monde !

Michèle Decoust: Journaliste, cinéaste, écrivain a vécu en Australie et se passionne pour l’écologie, l’évolution, la résilience.« J'ai rencontré pour la première fois les Aborigènes en 1983, lors d'un reportage dans le bush central pour  la revue Autrement. Je rencontrais un an plus tard mon mari,  un australien de toutes les aventures. J'ai eu la chance de rencontrer, dans les Kimberleys, de grands sages qui m'ont entrouvert les portes de leurs savoirs, de l'univers invisible et du monde des énergies. Ce peuple vieux de 70 000 ans, le plus ancien de la Planète, sait et VIT depuis des millénaires que la matière est énergie (cf la physique quantique), que la connexion des esprits annule le temps et la distance (cf les champs morphogénétiques), que nous ne faisons qu'UN avec la Nature et nos frères humains. Et c'est cette sagesse même qui est la source de leur incroyable résilience. Car ce peuple annoncé comme mort depuis près de trois cents...est toujours VIVANT.  C'est eux qui ont ouvert et clôturé les Jeux Olympiques de Sydney en 2000 ! et depuis  1996, leurs terres leur sont petit à petit restituées.Mon histoire d’amour avec eux a donné lieu à plusieurs documentaires  (deux Thalassa), et plusieurs livres, dont: "L'inversion des saisons, une passion australienne"(Laffont), "Australie, les pistes du Rêve" (Lattès), "Mon oncle d'Australie" (Seuil-Métailié jeunesse), "Le Rêve de White Spring" (Seuil roman), "La Transversale sauvage" (Panama-avec Nicole Viloteau) . »      

Eric Julien : Il fut sauvé d’un œdème pulmonaire par les Indiens Kogis alors qu’il découvrait leur territoire au cœur de la Colombie. Depuis il œuvre pour faire connaître la cause des Kogis en fondant une ONG, Tchendukua – Ici et Ailleurs, spécialisée dans l’accompagnement des peuples « racines » et la préservation et  reconstitution de la Biodiversité. Géomètre et consultant, expert GERME, APM (Association Progrès du Management), intervenant à HEC, il est fondateur de l’Ecole de la Nature et des Savoirs, Membre fondateur de l’Alliance pour la Planète, et de Klub- Terre. Il accompagne également les équipes de direction dans leurs démarches stratégiques.

Il nous parlera de ses expériences de vie avec les Kogis, de leur sagesse et des enseignements qu’il en a tirés, plus particulièrement sur le plan socioculturel et nous passera un extrait de son dernier film.

Daniel Joutard : Créer son business et garder son ambition de changer le monde... un défi parfois difficile à réaliser ; il l’a pourtant fait en créant  l’entreprise « Aïny » (produits cosmétologiques aux plantes sacrées) dont il est président. Il est aussi fondateur de l’organisation « Savoirs des Peuples » et président de Bio piraterie France.

Il nous présentera ses relations et travaux avec diverses tribus (Achuars, Ashaninkas et Quechuas) et s’arrêtera plus particulièrement sur la résilience économique et politique de leur modèle.


Cette soirée a été réalisée par Bénédicte Fumey et Caroline Guidetti, avec l’aide de Carine Dartiguepeyrou et de l'équipe du Club de Budapest.