Écologie et spiritualité

Rencontre inter-associative

5 avril 2009
15h00 - 19h00
Forum 104 - 104 rue de Vaugirard, 75006 Paris
Métro Montparnasse ou Saint Placide.
Entrée libre

« Ce qui compte dans la sauvegarde des condors et de leurs congénères, ce n'est pas tant que nous avons besoin des condors, mais que nous avons besoin des qualités humaines nécessaires pour les sauver.
Ce sont précisément celles-là même qu'il nous faut pour nous sauver nous-mêmes. »
Ian Mac Milan, écologiste américain

L’homme est au cœur d’une crise environnementale sans précédent, qu’il a lui-même générée. Les dérèglements climatiques, les pollutions, l’épuisement des ressources, l’atteinte de la biodiversité ont des effets dommageables sur sa santé, dans son contexte quotidien, économique et géopolitique, et sont une menace à l’évolution de nos civilisations.
Mais cette situation écologique est aussi une formidable opportunité car elle n’est probablement que le symptôme du mal plus profond qu’il ne fait finalement que révéler, et qui a un impact plus global sur la société humaine : nos problèmes environnementaux et ses corollaires sociétaux ne nous invitent-il pas, en effet, à une prise de conscience concernant la perte de valeurs essentielles ? Ne nous incitent-ils pas à réfléchir à nos responsabilités d’humains ? Ne nous appellent-ils pas à nous interroger sur notre relation à la nature, notre rapport aux autres et à la société, notre relation à nous-mêmes, notre lien à l’Univers ?
Le Forum 104 a souhaité réunir plusieurs associations pour travailler sur ces thèmes en mettant en commun leurs réflexions, et pour les partager avec un plus grand public.
Nous sommes heureux de vous inviter à participer à cette rencontre, qui sera l’occasion de nouer des contacts, d’échanger des idées, des témoignages, des expériences, pour renouveler notre regard et contribuer ainsi à transcender nos crises sociétales avec l’espoir d’une évolution positive pour la planète.

Y seront proposées les interventions suivantes :

  • L’écologie du vivant : par Caroline Guidetti, Professeur et consultante en développement durable, animatrice sur la radio « Ici et Maintenant » 
  • Réflexions sur notre relation à la nature et au corps.
  • Ecologie de la Relation : par Arthur Dahl, Président du Forum International pour l'Environnement, ancien sous directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'Environnement
  • Réflexions autour de la relation à l’Autre et à l’autre : l’unité dans la diversité
  • Ecologie de la Conscience : par Gérard Donnadieu, Président de l'Association des Amis de Pierre Teilhard de Chardin
  • Réflexions sur l’évolution de l’éveil des consciences selon la vision de Teilhard du Chardin


Les différentes interventions seront ponctuées d’échanges avec les participants et de temps d’exercice sensoriel et relationnel avec Joëlle Kirch, coach et psychothérapeute, Argile et Constellation.

Animateurs et modérateurs : Jean-Claude Noyé, journaliste, Patrick Brun (Démocratie et Spiritualité), Charlotte de Silguy (Club de Budapest-France).
Associations organisatrices : Forum 104, Club de Budapest France, Démocratie et Spiritualité, les Amis de Teilhard de Chardin, les Bahai´s de France, Argile et Constellation, Les Amis de Terre du Ciel.

« Il semblait, jadis, n'y avoir que deux attitudes géométriquement possible pour l'homme : aimer le ciel ou aimer la terre. Voici que dans l'espace nouveau, une troisième voie se découvre : aller au ciel à travers la terre. » Pierre Teilhard du Chardin
Un être humain est une partie d'un tout que nous appelons : Univers. Une partie limitée dans le temps et l'espace. Il s'expérimente lui-même, ses pensées et ses émotions comme quelque chose qui est séparé du reste, une sorte d'illusion d'optique de la conscience. Cette illusion est une sorte de prison pour nous, nous restreignant à nos désirs personnels et à l'affection de quelques personnes près de nous. Notre tâche doit être de nous libérer nous-mêmes de cette prison en étendant notre cercle de compassion pour embrasser toutes créatures vivantes et la nature entière dans sa beauté. Albert Einstein